MenuMenu

Archives des infos

Kahl Schwerlast – Sur la route avec la dernière technologie

août 2017

Le KAHL Unternehmensgruppe a, depuis la reprise par Andreas et Rainer KAHL en 2005, rapidement changé, en transformant l’entreprise de transport en fournisseur de services logistiques, où la gestion des processus est plus importante que les roues. Une opération réussie, puisque KAHL a traversé la crise sans trop de problèmes et les perspectives pour les années à venir sont bonnes. Y a-t-il une formule à cette réussite ? Oui, car au-delà d’utiliser les dernières technologies, Andreas et Rainer KAHL parviennent à conserver les meilleurs employés et les plus expérimentés, du chauffeur aux cadres de direction, pour leur entreprise. En février deux Nooteboom Manoovr 3+7 extra-surbaissées ont été livrées, faisant deux chauffeurs très heureux.

L’histoire du KAHL Unternehmensgruppe.

Andreas : « Mon père et mon oncle, Hans et Helmut Kahl, ont ouvert une filiale de Konrad Kahl & Söhne à Duisbourg en 1953. Les frères n’avaient alors que 23 et 17 ans, et la flotte se résumait à deux vieux camions GMC du stock excédentaire de l’armée américaine.  En 1956 Hans & Helmut Kahl oHG fut créée et devint l’actuelle société KAHL Schwerlast GmbH, la maison-mère de KAHL Unternehmensgruppe. Après 1970, KAHL a commencé à se spécialiser de plus en plus dans le transport de pièces en acier et béton.  Avec plus de 30 dollys autovireurs, KAHL était la société la plus connue dans la région pour le transport de poutres en béton.  Avant 1980, nous avions déjà des remorques modulaires, ce qui nous a donné d’un seul coup beaucoup plus de capacité de charge et de flexibilité.  Un événement marquant fut l’arrivée du premier véhicule tracteur MAN 4 essieux en 1981 équipé d’un moteur 420 chevaux et d’un porte-cuve , qui a été développé et fabriqué dans nos propres ateliers»

Changements après 2005

Andreas : « En 2005, j’ai repris la direction de KAHL Schwerlast, avec mon frère Rainer. Pour nous développer davantage, nous sommes toujours à la recherche de personnes ayant une expérience.  En 2006 Kahl + Jansen Schwerlast a été créée. Ferdinand Jansen a apporté de nouveaux clients avec lui. Grâce à Ferdinand, nous avons acquis des clients dans l’industrie automobile et dans l’industrie éolienne. Quelques années plus tard, en 2009, Pieper Schwertransporte a intégré KAHL Unternehmensgruppe. Marcus Pieper, le fils du fondateur de la célèbre société de transport Pieper, nous a apporté une mine d’expérience, de nouveaux marchés et de nouveaux clients.  En 2011 Kahl + Jansen GmbH International Logistics and Engineering est née. Une nouvelle activité – le transport de transformateurs et les déménagements industriels – a été créée en reprenant les équipements de roulage, le département d’assemblage et environ une vingtaine d’employés de Westfracht en Essen.  Udo Gärtner gère ces activités et son expérience a également apporté au KAHL Unternehmensgruppe de nouveaux marchés, des techniques nouvelles et de nouveaux clients. Nous sommes fiers du travail de tous nos employés, mais Ferdinand, Marcus et Udo ont contribué à changer la vision de KAHL Schwerlast. Nous avions l’habitude de penser en termes de camions et de remorques, maintenant, nous pensons en termes de systèmes et de processus. »

Andreas Kahl, Udo Gärtner, Rainer Kahl, Ferdinand Jansen, Marcus Pieper

Pourquoi la Manoovr Nooteboom?

Marcus : « Avec la Manoovr, Nooteboom a fait un énorme pas en avant. La qualité est parfaite, jusqu’aux moindres détails. Mais le facteur déterminant fut peut-être l’excellente résistance à la torsion. Pour passer sur les ponts, nous constatons que nous devons souvent déployer nos véhicules, car avec un empattement plus grand, la charge sur les ponts diminue. Avec un chargement relativement compacte, comme un transformateur pesant plus de 100 tonnes, la poutre principale de la semi-remorque est chargée jusqu’à la limite. La Manoovr est extrêmement robuste et se déforme beaucoup moins que les autres semi-remorques comparables d’autres marques. De 1981 à 1997, KAHL a acheté plusieurs semi-remorques Nooteboom. Nous n’avons certainement rien à reprocher concernant la qualité, car la dernière semi-remorque de 1997 est encore utilisée presque tous les jours. Nous étions moins enthousiasmés pour la conservation. Mais nous avons examiné la méthode actuelle de conservation appliquée pour La Manoovr et nous avons pleinement confiance en elle. Un autre aspect est la façon dont nous travaillons ensemble.  Nooteboom est un partenaire avec qui il est plaisant de travailler et nous apprécions les efforts que fait Nooteboom pout tout organiser jusque dans les moindres détails.

Développements à venir chez KAHL Schwerlast

Andreas : « Nous sommes tous les deux très actifs dans notre association de branche, la BSK e.V. (Bundesfachgruppe Schwertransporte und Kranarbeiten), si bien que nous sommes impliqués dans l’amélioration des conditions dans notre industrie, y compris dans la législation. Nous concentrons nos efforts sur le transport des charges les plus volumineuses et les plus lourdes en utilisant des semi-remorques de 2 à 20 lignes d’essieux et offrons à nos clients un package logistique complet  ce qui justifie que la certification est devenue pour nous de plus en plus importante. Nous travaillons maintenant presque tout le temps à l’extension des autorisations et à l’obtention de nouveaux certificats. Nous sommes conscients de l’accélération permanente des nouveaux développements dans le monde.  Le monde d’il y a 30 ans n’existe plus. À cette époque-là, nous avons eu un marché européen qui était relativement stable. Aujourd’hui, les chiffres décevant de la croissance en Chine peuvent influer directement les investissements en Allemagne.  En dix ans, nous avons changé, transformant une entreprise de transport en société prestataire de services logistiques. Nos clients nous impliquent dans leurs projets à un stade beaucoup plus avancé.  Nous pouvons livrer des charges lourdes n’importe où dans le monde. Nous travaillons sur l’optimisation des processus, afin de pouvoir offrir à nos clients des options que nos homologues sont loin de pouvoir offrir. »

Des équipements pour les charges exceptionnellement lourdes

Marcus : « Notre immense poutre de pont K600 G2 avec sa capacité de charge de 600 tonnes peut gérer des générateurs, des transformateurs extrêmement lourds et d’autres charges telles que des moteurs ou les turbines.  En Europe, il est devenu de plus en plus important de répartir le poids sur la surface aussi précisément que possible.  Dans la configuration avec des lignes d’essieux 2 x 24, nous pouvons limiter les charges par essieu à 12 tonnes. Les véhicules tracteurs les plus lourds sont nos Mercedes-Benz Titan 4165 tracteurs 8 x 6, avec une capacité de 1000 tonnes de poids brut. »

Une passion pour le transport exceptionnel

Andreas : « J’ai grandi au milieux des camions.  Rechappement des pneus, peinture par pulvérisation et stationnement de camions sur ligne parfaite : c’était ma jeunesse. On adorait ça.
Il existe probablement des solutions plus simples pour gagner de l’argent, mais ça ne m’a jamais traversé l’esprit.  C’est mon métier et Marcus ressent exactement la même chose. »

Des problèmes

Andreas : « Oui, il y en a eu quelques-uns. Le premier : nos chauffeurs sont des spécialistes dans leur travail. Ils doivent non seulement pouvoir effectuer de petites réparations mais aussi communiquer avec le client. Ils ont souvent la responsabilité de chargements valant des millions d’Euros. Mais dans plusieurs pays européens ils sont presque traités comme des criminels lorsqu’ils commettent une infraction mineure. Le transport exceptionnel est un maillon important dans l’économie européenne et nous aimerions obtenir la reconnaissance que nous méritons en ce sens. Le deuxième : Les déplacement que nous avions l’habitude de faire en une seule nuit, nous prennent souvent 3 à 5 nuits maintenant. Ceci est dû aux itinéraires plus longs du fait du manque d’entretien des ponts et au manque de disponibilité des forces de police qui sont débordées. Nous militons pour une solution simplifiée d’obtention des autorisations et pour la privatisation de l’escorte des transports exceptionnels dans tous les États allemands. Le plan « Hilfspolizei » est un pas dans la bonne direction.

Enfin…

Andreas : « L’économie allemande dépend des entreprises industrielles qui exportent une grande partie de leur production. Les marchandises deviennent de plus en plus volumineuses et lourdes. Et pour nous, cela devient de plus en plus difficile tout le temps de transporter des charges lourdes sur la route, même vers un port national. Le gouvernement allemand, ainsi que le reste de l’Europe, doivent comprendre l’importance du travail que nous effectuons.

Le transport exceptionnel n’est pas un secteur énorme, mais c’est un secteur qui est extrêmement important pour le fonctionnement de nos sociétés industrielles et pour le secteur de l’energie. »

La Manoovr Nooteboom est, du fait de ses spécifications, surbaissée, légère, maniable et solide, parfaite pour les conditions des routes allemandes.  KAHL Schwerlast préfère garder la combinaison du véhicule tracteur, de la semi-remorque et du chauffeur ensemble lorsque c’est possible.  Holger Rybka : « Avec la Manoovr, ils ont étudié chaque détail avec la plus grande attention. Comparé aux remorques modulaires, j’ai plus de flexibilité et j’ai besoin de beaucoup moins de temps pour le chargement et le déchargement. Et c’est important parce que dans notre activité, les retards génèrent toujours des problèmes et des coûts supplémentaires pour notre entreprise. »

Le verdict de Holger Rybka

Holger Rybka, chauffeur chez KAHL Schwerlast, a conduit la première Manoovr 3 + 7 avec Multidolly vers la fin de l’année dernière. Au début de cette année deux nouvelles surbaissées Manoovr avec Multidolly, de type MPL-150-37(VV), ont été livrées. Ces surbaissées, chacune équipée de 10 lignes d’essieux pendulaires, sont doubles extensibles et peuvent avoir un PTAC de 150 tonnes à 80 km/h. La Manoovr est, avec sa facilité d’utilisation et sa capacité de charge élevée, une excellente alternative pour les remorques modulaires complexes. KAHL a presque toujours une combinaison du véhicule tracteur, de la semi-remorque et du chauffeur. Pour ces deux combinaisons Holger Rybka et Peter Nass sont les chauffeurs désignés. Grâce à son expérience pratique avec la Manoovr, Holger peut, peut-être même mieux qu’un représentant commercial de Nooteboom, résumer tous les avantages de la Manoovr.

Holger : « La direction, en particulier de l’Interdolly, fonctionne parfaitement. A vide, nous faisons 26,5 mètres de long et nous pouvons généralement rouler sur les autoroutes sans escorte. La capacité de charge est d’environ 100 tonnes, mais ce qui est encore plus important, c’est l’excellente résistance à la torsion. Cette Manoovr est si résistante qu’avec un plateau de chargement étendu, nous pouvons charger 20 tonnes de plus qu’une remorque similaire d’une autre marque.
Nous utilisons la charge sur sellette ajustable régulièrement lorsque nous avons besoin de plus de traction, par exemple pour un parc d’éoliennes. Jusqu’au dernier détail, la Manoovr est intuitive, facile à entretenir et solidement construite. Le fonctionnement est simple et bien pensé et comparé à une remorque modulaire complexe nous gagnons beaucoup de temps pour le changement de configuration. En Allemagne, nous devons étendre la remorque plus souvent maintenant, afin de ne pas soumettre les ponts à une contrainte trop importante. Avec cette MPL-150-37, allongée, je peux charger jusqu’à 60 tonnes sur la traverse et c’est un gros avantage. En bref : Je suis très content de ma nouvelle Manoovr. »

Holger Rybka

Share this article:

Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on Twitter